À Charles Spon, le 19 mai 1654
Note [24]

« Il ne faut pas mettre ses amis à tous les jours, pour dire s’en servir à toutes occasions, les importuner trop souvent » (Furetière). Ici s’achève le premier fragment (omis par Jestaz dans sa lettre no 114) que Reveillé-Parise a repris dans sa lettre datée du 1er mai 1654 (no cclx), et commence le second fragment repris dans la lettre datée du 26 mai.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 19 mai 1654. Note 24

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0349&cln=24

(Consulté le 21.11.2019)

Licence Creative Commons