À Charles Spon, le 3 mars 1656
Note [24]

Sous la référence Pièces diverses contre les fauteurs de la purgation au commencement de la pleurésie, et antimoniaux (sans lieu ni date, in‑4o), Achille Chéreau a transcrit dans son Parnasse médical français, ou Dictionnaire des médecins-poètes de la France, anciens ou modernes, morts ou vivants… (Paris, Adrien Delahaye, 1874, in‑4o ; rubrique Anonymes, pages 17‑18) le sixain dont parlait ici Guy Patin :

« Pour remettre en crédit l’antimoine déchu,
Le fourbe Renaudot a mis dans sa Gazette, {a}
Que le Prince Thomas, après en avoir bu,
Donnait un grand espoir de guérison parfaite.
Ce menteur tout d’un temps disait vrai, disait faux ;
Car il était mort et guéri de tous ses maux. »


  1. V. note [8], lettre 433.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 3 mars 1656. Note 24

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0435&cln=24

(Consulté le 03.07.2022)

Licence Creative Commons