À Charles Spon, le 3 décembre 1649
Note [25]

Antonino Diana (Palerme 1586-Rome 20 juillet 1663), casuiste italien de l’Ordre des théatins (v. note [19], lettre 282), eut une brillante carrière ecclésiastique au service de la papauté, mais beaucoup de théologiens considéraient sa morale comme trop laxiste. Ses Resolutiones morales avaient alors déjà été publiées à de multiples reprises ; une des éditions récentes était R.P. D. Antonini Dianæ Panormitani Resolutiones morales in quatuor partes distributæ, in quibus selectiores casus conscientiæ variis tractatibus explicantur [Résolutions morales du R.P. Dom Antonino Diana, natif de Palerme, distribuées en quatre parties, où des cas de conscience choisis sont expliqués en divers sermons] (Lyon, héritiers de Pierre Prost, 1645, in‑fo).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 3 décembre 1649. Note 25

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0209&cln=25

(Consulté le 21.10.2019)

Licence Creative Commons