À Charles Spon, le 3 décembre 1649
Note [25]

Antonino Diana (Palerme 1586-Rome 20 juillet 1663), casuiste italien de l’Ordre des théatins (v. note [19], lettre 282), eut une brillante carrière ecclésiastique au service de la papauté, mais beaucoup de théologiens considéraient sa morale comme trop laxiste. Ses Resolutiones morales avaient alors déjà été publiées à de multiples reprises ; une des éditions récentes était :

R.P. D. Antonini Dianæ Panormitani Clerici Regularis, et S. Officii Regni Siciliæ Consultoris, Resolutiones Morales in tres partes distributæ : In quibus selectiores Casus Conscientiæ, breviter, dilucide, et ut plurimum benigne sub variis Tractatibus explicantur. Editio duodecima, novis Additionibus et Indicibus locupletata, et ab infinitis mendis, quibus priores Editiones scatebant, repurgata.

[Résolutions morales du R.P. Dom Antonino Diana, clerc régulier natif de Palerme et conseiller du saint Office du royaume de Sicile, distribuées en trois parties : où des cas de conscience fort choisis sont expliqués brièvement, clairement et très simplement, sous la forme de divers traités. Douzième édition, enrichie d’additions et d’index nouveaux, et purgée de l’infinité de fautes qui étaient éparpillées dans les précédentes éditions]. {a}


  1. Lyon, héritiers de Pierre Prost, Philippe Borde et Laurent Arnaud, 1645, in‑fo de 572 pages.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 3 décembre 1649. Note 25

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0209&cln=25

(Consulté le 10.08.2022)

Licence Creative Commons