À Charles Spon, le 13 février 1654
Note [25]

Barthélemy d’Elbène (diocèse de Sens vers 1606-Agen 4 mars 1663) avait été nommé évêque d’Agen en 1636. En 1651, aux côtés de son frère Alphonse, évêque d’Orléans (v. note [15], lettre 444), il était intervenu en faveur de l’Augustinus de Jansenius et des théologiens amis de Port-Royal.

Dictionnaire de Port-Royal (page 385) :

« En janvier 1654, Barthélemy d’Elbène intervient à l’Assemblée du Clergé “ avec beaucoup d’esprit et de vigueur ”, selon Godefroi Hermant, pour demander à ses confrères d’adresser des remontrances à la cour sur la question de la détention du cardinal de Retz. Il est suivi par les évêques de Sens, de Comminges et de Beauvais, Louis-Henri de Pardaillan de Gondrin, Gilbert de Choiseul et Nicolas Chouart de Buzenval, mais non par l’ensemble des évêques. “ La générosité de M. d’Agen, conclut Hermant, lui attira un ordre du roi pour se retirer dans son diocèse. On publia faussement que l’on en avait donné un semblable à MM. de Sens, de Comminges et de Beauvais. Le cardinal Mazarin se laissa persuader par ceux qui accusèrent les disciples de saint Augustin comme auteurs de cette délibération, ce qui était achever de les perdre dans son esprit, et il ne s’en détrompa jamais. ” »

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 13 février 1654. Note 25

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0338&cln=25

(Consulté le 07.05.2021)

Licence Creative Commons