À Charles Spon, le 22 décembre 1651
Note [26]

« il » est Caspar Hofmann, auteur des manuscrits que Guy Patin avait confiés à Pierre Rigaud pour en faire à Lyon une édition sous la surveillance experte de Charles Spon (v. note [13], lettre 150).

Patin revenait ici avec insistance sur la nécessité de censurer tout ce qu’Hofmann avait écrit contre le grand Fernel dans son traité « sur la chaleur innée et les esprits ». Le traité De Spiritibus et calido nativo occupe la section vi (chapitres 324‑334, pages 326‑339) du deuxième des Apologiæ pro Galeno libri tres… [Trois livres d’Apologie pour Galien…] (Lyon, 1668, v. note [1], lettre 929) ; Spon a bien fait ce que lui demandait Patin : on n’y trouve pas un mot concernant Fernel.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 22 décembre 1651. Note 26

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0277&cln=26

(Consulté le 14.08.2022)

Licence Creative Commons