À Charles Spon, le 13 juillet 1655
Note [27]

En février 1655, à la tête d’une puissante flotte anglaise, l’amiral Robert Blake s’était rendu à Tunis réclamer les prisonniers britanniques qui y étaient retenus en esclavage. Devant le refus du dey, Blake s’en était allé attaquer l’escadre turque ancrée à Porto Fariña (aujourd’hui Gar el Mehl, sur la côte nord-est de Tunisie), qu’il avait coulée le 14 avril sans pour autant obtenir la libération qu’il était venu réclamer à coups de canon. L’amiral continuait sa navigation en Méditerranée à l’affût de navires turcs à attaquer. Sur ordre secrets, les vaisseaux espagnols figuraient aussi parmi ses proies (Plant).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 13 juillet 1655. Note 27

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0406&cln=27

(Consulté le 03.12.2020)

Licence Creative Commons