À Charles Spon, le 28 mai 1652
Note [28]

« Nicomaque de Smyrne, dans Galien » ; De morborum Differentiis liber [Livre sur les Différences des maladies] (Kühn, volume 6, page 869, traduit du grec) :

Nichomacho Smyrnæo adeo totum corpus supra modum incrementum cepit, utne deinceps movere se ipsum posset ; sed ipsum sanitati restituit Æsculapius.

[Un embonpoint extrême de tout le corps s’est à ce point saisi de Nicomaque de Smyrne qu’il ne peut désormais plus se mouvoir de lui-même ; mais Esculape {a} lui a rendu la santé].


  1. V. note [4], lettre 551.

La nouvelle du décès de Théodore Turquet de Mayerne était aussi fausse que celle de Philippe iv d’Espagne : il mourut à Chelsea le 15 mars 1655. Guy Patin a corrigé son erreur dans la lettre à Charles Spon du 21 novembre 1652 (v. note [27], lettre 297).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 28 mai 1652. Note 28

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0287&cln=28

(Consulté le 08.12.2019)

Licence Creative Commons