À Johannes Antonides Vander Linden, le 31 août 1657
Note [28]

D’Anton Günther Billich (1598-1640), médecin chimiste allemand :

  • Petri Guliel. Fil. Larvenbregii (sic) Deliria chymica. In officina Filiæ Temporis et Magistræ Stultorum, excudebat Anton. Gunther. Billich [Les Délires chimiques de Peter Lauremberg (v. note [26], lettre 1023), fils de Gulielmus. Anton Günther Billich l’a imprimé dans l’officine de la fille du temps et de la maîtresse des fous] (sans lieu, 1625, in‑8o) ;

  • sans correspondre exactement à celui que donnait Guy Patin, « l’Exercice ultime et suprême des chimistes », le 2e titre pourrait être Antoni Guntheri Billichi Frisi Archiatri Oldenburgensis Observationum ac Paradoxorum chymiatricorum libri duo : quorum Unus medicamentorum chymicorum praeparationem : Alter eorundem usum succincte perspicueque explicat [Deux livres d’observations et de paradoxes chimiatriques d’Anton Günther Billich, natif d’Oldenbourg, premier médecin de Frise : le premier explique brièvement et clairement la préparation des médicaments chimiques et le second, leur emploi] (Leyde, Jean Maire, 1631, in‑4o) ;

  • Adsertionum chymicarum Sylloge : opposita Clangoso latratui, et venenatis morsibus Petri Laurembergii, canis scholastici rabiosi et scabiosi [Recueil des affirmations chimiques : opposé à l’aboiement criard et aux morsures venimeuses de Peter Lauremberg, chien scolastique enragé et galeux] (Oldenbourg, 1624, in‑4o).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Johannes Antonides Vander Linden, le 31 août 1657. Note 28

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1121&cln=28

(Consulté le 14.12.2019)

Licence Creative Commons