À Charles Spon, le 1er mars 1650
Note [29]

Breda, ville du Brabant hollandais au confluent de deux rivières, l’Aa et la Mark, était proche de la frontière entre les Provinces-Unies et les Pays-Bas espagnols. La royauté de Charles ii n’avait alors été reconnue qu’en Écosse, sous conditions de signer le Covenant et de soutenir la cause des presbytériens (calvinistes). Les royalistes anglais modérés étaient opposés à cette alliance ; mais Charles ne parvint pas à obtenir l’aide des autres souverains d’Europe et dut se résoudre à l’alliance écossaise. Des négociations furent ouvertes en ce sens, qui aboutirent à la signature du traité de Breda, le 11 mai 1650, avec engagement pour Charles d’accepter les demandes écossaises (Plant).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 1er mars 1650. Note 29

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0219&cln=29

(Consulté le 08.08.2022)

Licence Creative Commons