À Claude II Belin, le 22 août 1641, note 3.
Note [3]

« je ne suis pas partial envers les personnes », avec référence probable aux Actes des apôtres (10:34) :

Non est personarum acceptor Deus sed in omni gente qui timet eum et operatur iustitiam acceptus est illi.

[Dieu ne fait pas acception (n’a pas égard à l’apparence) des personnes, mais en toute nation celui qui le craint et pratique la justice est accepté de lui].

Claude ii Belin, docteur en médecine de l’Université de Montpellier, avait dû faire mine de solidarité pour son collègue Théophraste Renaudot, le Gazetier.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 22 août 1641, note 3.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0059&cln=3

(Consulté le 20/04/2024)

Licence Creative Commons