À Claude II Belin, le 6 mars 1643
Note [3]

Louis xiii, revenu au mois de septembre 1642, très souffrant, de son expédition en Catalogne, paraissait se trouver dans une période d’accalmie aux premiers jours de l’année 1643, quand éclata le 21 février la maladie qui devait provoquer sa mort quelques semaines plus tard. Il fut pris de fièvre, de vomissements, de diarrhée purulente. Il toussait aussi et son premier médecin, Bouvard, diagnostiquait un abcès du poumon. Cependant, vers le 6 mars, un peu de rémission s’était établie dans son état, ce qui explique l’optimisme vrai ou apparent de Guy Patin. Le roi se levait, pouvait se promener dans les galeries du château de Saint-Germain, dîner en public et s’occuper des affaires de l’État. Sa dernière promenade eut lieu le 3 avril. À partir de cette date, il ne quitta plus son appartement et son état ne fit plus qu’empirer (Triaire).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 6 mars 1643. Note 3

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0078&cln=3

(Consulté le 16.09.2019)

Licence Creative Commons