À Claude II Belin, le 8 août 1644
Note [3]

« quoi qu’il en soit, tenez-la pourtant comme bonne et équitable. » Nicolas, le fils de Claude ii Belin, avait commencé son cours de médecine en octobre 1643 ; le jeune philiatre ne promettait guère, selon Guy Patin qui aurait bien aimé le voir quitter sa tutelle. Au début de l’été 1645, Nicolas quitta Paris pour aller prendre ses diplômes à Montpellier.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 8 août 1644. Note 3

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0108&cln=3

(Consulté le 25.11.2020)

Licence Creative Commons