À Claude II Belin, le 1er octobre 1644
Note [3]

Bernardino Spada (Brisighella 1594-Rome 10 novembre 1661) avait été nonce apostolique en France de 1623 à 1627. Sacré cardinal en 1627, il avait été légat à Bologne de 1627 à 1631. Il jouissait d’une réputation de mécène protecteur des arts.

Fils d’un tailleur, Giovanni Giacomo Panciroli (Gianjacopo Pancirole ou Panziroli, Rome 1587-ibid. 3 septembre 1651), avocat de la curie romaine (v. note [8] du Borboniana 1 manuscrit), avait accompagné le futur Innocent x comme auditeur dans ses nonciatures à Naples et en Espagne. Nommé cardinal en 1643, il était secrétaire d’État d’Innocent x, ayant en charge la direction des affaires temporelles et les relations internationales de l’Église romaine. Il exerça ces fonctions jusqu’à sa mort. Attaché au clan des Barberini, il était l’ennemi juré de Mazarin depuis l’affaire de Casal, et œuvra énergiquement contre l’emprise que donna Olimpia exerçait sur Innocent x.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 1er octobre 1644. Note 3

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0112&cln=3

(Consulté le 21.06.2021)

Licence Creative Commons