À Charles Spon, le 20 janvier 1645
Note [3]

Le Temple était le grand château fortifié que les templiers avaient fait construire au début du xiiie s., en dehors des remparts de Paris, pour établir le chef-lieu de leur province de France. Après l’extermination des templiers en 1317, les somptueux bâtiments étaient devenus la propriété de l’Ordre de Malte qui y installa sa maison provinciale du grand Prieuré de France. Au temps de Guy Patin, subsistait la plus grande partie de l’ensemble originel : vaste enclos, tour du donjon, qui servait de prison, et ses dépendances. L’ensemble du Temple a été détruit sous le Premier Empire. Il n’en subsiste aujourd’hui que les noms d’un boulevard, d’une rue, d’un square et d’une station de métro, près de la République dans le iiie arrondissement.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 20 janvier 1645. Note 3

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0118&cln=3

(Consulté le 07.08.2020)

Licence Creative Commons