À André Falconet, le 1er février 1650
Note [3]

Jean Perrault (1603-1681), baron d’Augerville, avait été reçu président à la Chambre des comptes le 2 février 1647.

Dubuisson-Aubenay (Journal des guerres civiles, tome i, page 205, 18 janvier 1650) :

« On envoya ordre au chevalier du guet {a} d’aller prendre le président des comptes Perrault, intendant et confident du prince de Condé. Il fut mené à la Bastille, selon le bruit commun, mais on a su depuis qu’il est dans le Bois de Vincennes, en la première chambre, au-dessus des princes, dans le donjon, d’où il a été amené à la Bastille au commencement de septembre ensuivant. » {b}


  1. V. note [53] du Borboniana 4 manuscrit.

  2. V. note [15], lettre 229, pour de plus amples détails sur cet emprisonnement.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 1er février 1650. Note 3

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0215&cln=3

(Consulté le 23.09.2021)

Licence Creative Commons