À Charles Spon, le 4 août 1654
Note [3]

Les esprits de l’Europe entière avaient été frappés par l’annonce de la fin du monde que contenait la :

Prédiction merveilleuse du sieur Andreas, astrologue et mathématicien de Padoue, sur l’éclipse de soleil qui se fera le 12e jour d’août 1654, avec son explication et l’approbation d’Eistadius, grand astrologue. {a}

À la demande de Claude Auvry, Gassendi y répliquait, en réfutant le caractère surnaturel du phénomène, par les anonymes :

Sentiments sur l’éclipse qui doit arriver le 12e du mois d’août prochain. Pour servir de réfutation aux faussetés qui ont été publiées sous le nom du docteur Andreas. {c}


  1. Paris, Jacques Beslay, 1654, in‑4o de 6 pages. Le « sieur Andreas » était Andrea Argoli (v. note [22], lettre 525).

  2. Paris, Antoine Vitré, 1654, 16 pages, in‑4o.

Jean-Baptiste Morin (v. note [4], lettre 185), rival invétéré de Gassendi, avait soutenu l’opuscule du sieur Andreas. Gassendi avait observé l’éclipse le 12 août dans la propriété des Montmor (v. note [13], lettre 337) au Mesnil-Saint-Denis : elle est décrite dans les Commentarii de rebus cælestibus [Commentaires sur les phénomènes célestes], tome iv, pages 509‑514, de ses Opera omnia [Œuvres complètes] (Lyon, 1658, v. note [19], lettre 442).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 4 août 1654. Note 3

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0363&cln=3

(Consulté le 30.11.2022)

Licence Creative Commons