À Charles Spon, le 9 octobre 1654
Note [3]

La Chambre des vacations expédiait les affaires criminelles et urgentes pendant une partie (du 9 septembre au 27 octobre) des vacances du Parlement de Paris (du 7 septembre au 12 novembre). Des magistrats de la Grand’Chambre et des Enquêtes y siégeaient à tour de rôle.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 9 octobre 1654. Note 3

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0372&cln=3

(Consulté le 23.10.2019)

Licence Creative Commons