À Hugues de Salins, le 22 mai 1657
Note [3]

« et en d’autres endroits de l’Ancien Testament ». Les chapitres 13, 14 et 22 du Lévitique parlent en plusieurs endroits de la lèpre.

  • Chapitre 13, 2-3 :

    « Quand une boursouflure, une dartre ou une tache luisante apparaît sur la peau d’un homme et prend l’aspect d’une forme de lèpre, on amène cet homme chez le prêtre Aaron ou chez l’un de ses descendants. Le prêtre examine la partie malade : si les poils y sont devenus blancs et qu’une cavité se forme dans la peau, c’est un cas de lèpre ; sitôt après l’examen, le prêtre déclare l’homme impur. »

  • Le chapitre 14 tout entier traite de la Purification du lépreux puis de la Lèpre des maisons.

  • Chapitre 22, 4 :

    « Un prêtre atteint de lèpre ou d’une infection sexuelle ne doit consommer aucune offrande réservée à Dieu avant d’être purifié. Il en va de même pour celui qui touche une personne rendue impure par le contact d’un cadavre, pour celui qui a eu des pertes séminales » ; etc.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Hugues de Salins, le 22 mai 1657. Note 3

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0482&cln=3

(Consulté le 09.07.2020)

Licence Creative Commons