À Claude II Belin, le 8 novembre 1657
Note [3]

Magninus est le nom d’un prétendu médecin de Milan au xive s., auteur du Regimen sanitatis Magnini Mediolanensis Attrebacensi episcopo directum… [Régime de santé de Magninus de Milan, ordonné par l’évêque d’Arras…] (Paris, Antoine Bonnemère, 1524, in‑8o), mais qui paraît n’être que le pseudonyme sous lequel Arnauld de Villeneuve (v. note [1], lettre 62) se cacha pour éviter les persécutions de ses ennemis. Les mêmes questions se posent pour le véritable auteur du Breviarum practicæ cum capitulo generali de urinis, et tractatu de peste et de omnibus febribus [Abrégé de pratique avec un chapitre général sur les urines, et un traité sur la peste et toutes les fièvres] (Milan, 1483, in‑fo – Lyon, 1527, in‑8o) que Guy Patin entendait sans doute ici par la pratique de Magninus (U. in Panckoucke).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 8 novembre 1657. Note 3

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0501&cln=3

(Consulté le 16.04.2021)

Licence Creative Commons