À Hugues II de Salins, le 7 septembre 1660, note 3.
Note [3]

« sur l’ictère » ; Hippocrate (Aphorismes, 4e section) :

« Dans les fièvres, les ictères qui se manifestent avant les sept jours sont mauvais, à moins qu’il ne survienne par le bas un flux de liquide. Les fièvres qui ont un frisson chaque jour se résolvent chaque jour. Les ictères survenus dans les fièvres le septième, le neuvième, le onzième ou le quatorzième jour, sont de bon augure, pourvu que l’hypocondre droit ne soit pas dur ; autrement, l’ictère n’est pas bon. »

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Hugues II de Salins, le 7 septembre 1660, note 3.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0634&cln=3

(Consulté le 27/02/2024)

Licence Creative Commons