À André Falconet, le 20 juin 1670
Note [3]

« Le monde entier joue la comédie » (Pétrone, v. note [8], lettre 347). Source de taxes nouvelles, la rumeur d’une extension des cours d’élections au Vivarais, pays d’états, avait déclenché une révolte. Les premiers mouvements avaient eu lieu à Aubenas à la fin d’avril 1670. Une bande de mutins avait investi cette ville le 14 mai. Elle était menée par Antoine du Roure, riche laboureur et ancien officier de l’armée. Diverses concessions ne parvenant pas à apaiser la sédition, le roi envoya une armée qui la mata dans le sang (juin-juillet). Du Roure fut capturé pour être roué et écartelé à Montpellier le 29 octobre.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 20 juin 1670. Note 3

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0988&cln=3

(Consulté le 25.01.2020)

Licence Creative Commons