À Monsieur G.D.M., le 4 février 1672
Note [3]

Passage du livre cxxiii (édition 1620-1621, tome iv, Henri iv, 1599) :

Henricus Gondius urbis episcopus partes suas interposuit, et ut negotium ordine procederet, Michaëlem Marescotum, Nicolaum Ellianum, Iohannem Altinum, Io. Riolanum, Ludovicum Duretum celeberrimos Academiæ Parisiensis medicos accersi iussit.

Henri de Gondi, {a} évêque de la ville, intervint {b} et pour procéder dans les règles, il ordonna qu’on fît comparaître Michel i Marescot, {c} Nicolas Ellain, {d} Jean Haultin, {e} Jean i Riolan, {f} Louis Duret, {g} très célèbres médecins de la Faculté de Paris].


  1. Henri de Gondi (Paris 1572-Béziers 1622), évêque de Paris en 1598, cardinal en 1618, oncle de Jean-François-Paul, cardinal de Retz en 1652.

  2. Dans l’affaire de Marthe Brossier (v. note [104], lettre 37).

  3. V. note [14], lettre 98.

  4. V. note [10], lettre 467.

  5. V. note [19], lettre 181.

  6. V. note [9], lettre 22.

  7. V. note [4], lettre 11, père de Jean (v. note [3], lettre 149).

La remarque de Patin est intégralement transcrite en note de bas de page dans l’édition 1740-1742 (tome ix, page 290) :

« Pour procéder dans les règles, il {a} fit venir cinq des plus célèbres médecins de l’Université de Paris, Michel Marescot, Nicolas Ellain, Jean Haultin, Jean Riolan, et Louis Duret. »


  1. Henri de Gondi

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Monsieur G.D.M., le 4 février 1672. Note 3

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1017&cln=3

(Consulté le 28.02.2021)

Licence Creative Commons