À Gilles Ménage, le 20 juillet 1651
Note [3]

Le même contresens (tout de même assez grossier pour un linguiste tel que Ménage) sur les Adversaires de Pierre i Pithou se lit en effet pages 95 (pour le mot Baron) et 193 (Champagne) ; mais non page 196 (Chapeler), où François Pihou, frère de Pierre i, est cité sans employer le mot Adversaires.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Gilles Ménage, le 20 juillet 1651. Note 3

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1019&cln=3

(Consulté le 18.10.2019)

Licence Creative Commons