À Johann Georg Volckamer, le 11 août 1656, note 3.
Note [3]

Le Commentarius in aurea Pythagoreorum Carmina [Commentaire sur les vers dorés des pythagoriciens (ou de Pythagore)] d’Hiéroclès d’Alexandrie, philosophe grec néopythagoricien du ve s., avait alors connu de très nombreuses éditions en grec et en latin. La plus récente était la bilingue procurée par Johannes Curterius (Londres, Roger Daniel, 1654, in‑8o).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Johann Georg Volckamer, le 11 août 1656, note 3.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1090&cln=3

(Consulté le 27/02/2024)

Licence Creative Commons