À Thomas Bartholin, le 29 novembre 1662
Note [3]

Juste Lipse a publié quantité d’ouvrages et de lettres, réunis dans ses Opera omnia [Œuvres complètes] (Anvers, 1637, 4 volumes in‑fo, v. note [8], lettre 36). Sans avoir sûrement localisé le propos exact de Lipse que Guy Patin évoquait ici, j’ai trouvé la même idée dans le Lectorem meum salvere iubeo [Je salue mon cher lecteur] du Iusti Lipsi Epistolarum selectarum Chilias… [Millier de lettres choisies de Juste Lipse…] (Avignon, 1609, v. note [12], lettre 271) :

Epistolas enim meras damus : diales nostras nugas, iocos, lusus, et cum amicis garritus. Quid serium hic magno opere, aut cultum ? quin epistolæ esse desinunt, si nimis tales. Ordinem aut dilectum in materia, curam aut limam in stilo quispiam expectat ? a me frustra : quia in blandiente illa hæresi ego, ut epistolas sub manu nasci debere censeam et sub acumine ipso stili. Atque adeo (dicam vere) bis non scribo, bis vix eas lego. Profluunt mihi ex liquido quodam canali aperti pectoris : et ut animus aut corpus meum est cum scribo, ita illæ.

[Nous livrons en effet nos lettres sans fard : nos bagatelles, nos plaisanteries, nos badinages de tous les jours et nos bavardages avec les amis. Pour être grande, une œuvre doit-elle être sérieuse et apprêtée ? À défaut de cela, une lettre laisse-t-elle d’en être une ? Quelqu’un y attend-il un ordre ou un tri dans les thèmes, du soin ou de la méticulosité dans le style ? C’est en vain qu’on l’espérera de moi, car je me complais dans l’hérésie de penser que les lettres doivent naître au fil de la plume. Je ne m’y reprends donc pas à deux fois pour les écrire et (vous avouerais-je) les relis à peine. Elles s’écoulent de moi par ce conduit liquide qui me sort du cœur. Elles sont comme sont mon esprit et mon corps au moment où j’écris].

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Thomas Bartholin, le 29 novembre 1662. Note 3

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1254&cln=3

(Consulté le 20.06.2021)

Licence Creative Commons