À Christiaen Utenbogard, le 20 décembre 1663
Note [3]

Guy Patin citait de mémoire les trois premiers livres de sa liste.

  1. Antonii Matthæi JC. Orationes. Quarum pleræque continent Argumentum Juridicum. Accedit ejusdem Poema inaugurale. Edente Ant. Mattheo A.f.A.n..

    [Discours d’Anton Matthæus, jurisconsulte, dont la plupart ont un objet juridique. On y a ajouté son poème inaugural. Édité par Ant. Matthæus, fils de l’auteur]. {a}

  2. Calendarium Romanum novum et Astronomia Aquicinctina. Cum nova, ac facili methodo inveniendi Characteres omnes temporum : cuiusmodi sunt motus Solis, Lunæ, Veneris, Mercurii, et aliorum planetarium in noviluniis, pleniluniis et quadraturis, variæ temporum Epochæ, Aureus numerus, Epacta, Litera Dominicalis, Festa Mobilia, Indictiones, Concurrentes, et id genus alia, idque in perpetuum, tam ante, quam post Christum natum. Item calculus eclipsium Solis, et Lunæ, ad quemlibet meridianum. Denique Arithmetica Astronomica, cum canone sexagesimorum, et logarithmorum. Auctore D. Ioanne D’Espieres Sacræ Theol. Doctore, et Monasterii Aquicinctini Magno Priore.

    [Le nouveau Calendrier romain et l’Astronomie d’Anchin. {b} Avec une méthode nouvelle et simple pour trouver toutes les caractéristiques des temps, dont : les mouvements du Soleil, de la Lune, de Vénus, de Mercure et des autres planètes pendant les nouvelles lunes, les pleines lunes et les quarts de lune, les diverses époques des temps, le nombre d’or, les épactes, la lettre dominicale, {c} les fêtes mobiles, les indictions, les jours concurrents {d} et autres variables de genre, et ce de manière perpétuelle, tant avant qu’après la naissance du Christ. Avec en outre le calcul des éclipses du soleil et de la lune, sous quelque méridien que ce soit ; et enfin, l’arithmétique astronomique avec une table des sexagésimaux et des logarithmes. Par Jean Despierres, docteur en théologie sacrée et grand prieur de l’abbaye d’Anchin]. {e}

  3. Catullus, Tibullus et Propertius, et quæ sub Galli nomine circumferuntur ; cum selectis variorum commentariis accurante Simone Abbes Gabbema.

    [Catulle, Tibulle et Properce, et ce qui circule sous le nom de Gallus, avec les commentaires choisis de divers auteurs, par les soins de Simon Abbes Gabbema]. {f}


    1. Utrecht, Theodor van Ackersdijk et Gisbert van Zijll, 1655, in‑12.

      Antonius i Matthæus (Anton Matthäus, 1601-1645) avait été professeur de droit pénal à Utrecht, son fils Antonius ii (1635-1710), spécialisé en histoire du droit, avait enseigné cette matière à Utrecht et à Leyde.

    2. L’abbaye bénédictine Saint-Sauveur d’Anchin est située à Pecquencourt en Flandre (actuel département du Nord).

    3. V. notes [35] du Naudæana 3 pour les épactes, et [9], lettre 77, pour la lettre dominicale.

    4. Les indictions sont des révolutions de quinze années, et les jours concurrents, des jours ajoutés au calendrier pour en assurer le synchronisme avec le mouvement des astres.

    5. Douai, Laurentius Kellamus, 1657, in‑fo ; Patin a accusé réception de ce savant ouvrage dans sa lettre du 16 avril 1665 à Christian Utenbogard (v. sa note [4]).

      Jean Despierres ou D’Espières est mort en 1664.

    6. Utrecht, Gisbertus à Zijll et Theodorus ab Ackersdijk, 1659, in‑8o.

      V. notule {d}, note [20], lettre 345, pour Simon Abbes Gabbema.


Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Christiaen Utenbogard, le 20 décembre 1663. Note 3

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1304&cln=3

(Consulté le 13.05.2021)

Licence Creative Commons