À Johannes Antonides Vander Linden, le 6 février 1664, note 3.
Note [3]

« où beaucoup de cadavres sont dévorés, et beaucoup de corbeaux les dévorent » : imitation de Pétrone (v. note [3], lettre 823).

Au début de la même phrase, j’ai traduit crumenifera par vénale : l’adjectif latin crumenifer est attesté dans le Glossarium mediæ et infimæ latinitatis [Glossaire du moyen et du bas latin] de Du Cange, pour dire qui fert crumenam [qui porte une bourse].

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Johannes Antonides Vander Linden, le 6 février 1664, note 3.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1312&cln=3

(Consulté le 26/05/2024)

Licence Creative Commons