À Sebastian Scheffer, le 3 novembre 1667
Note [3]

V. note [2], lettre latine 434, pour cette dédicace à Robert Patin du traité « des Humeurs » de Caspar Hofmann, resté inédit ; Guy Patin en profitait pour vanter la nomination récente de son fils aîné à la survivance de la chaire royale qu’il occupait néanmoins toujours au Collège de France (v. note [2], lettre 919).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Sebastian Scheffer, le 3 novembre 1667. Note 3

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1475&cln=3

(Consulté le 17.10.2019)

Licence Creative Commons