À Johann Daniel Horst, le 25 août 1668
Note [3]

« Puissent les dieux nous réserver des jours meilleurs ! Dieu a enveloppé dans une épaisse obscurité ce que nous réserve l’avenir » ; double référence, à Virgile (v. note [5], lettre 33), puis à Horace (Odes, livre iii, xxix, vers 29‑30) :

Prudens futuri temporis exitum
caliginosa nocte premit deus
.

[Dieu, en sa sagesse, a enveloppé dans une épaisse obscurité ce que nous réserve l’avenir].

V. note [2], lettre latine 453, pour les nebulones sericati [fripons vêtus de soie] (qui désignaient amèrement les courtisans) dans le Dialogus de George Buchanan « sur les pouvoirs de la Couronne chez les Écossais ».

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Johann Daniel Horst, le 25 août 1668. Note 3

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1486&cln=3

(Consulté le 30.11.2022)

Licence Creative Commons