Annexe : L’ultime procès de Théophraste Renaudot contre la Faculté de médecine de Paris, perdu le 1er mars 1644
Note [3]

V. notes :

  • [12], lettre 44, pour la première édition des Opera omnia [Œuvres complètes] de Daniel Sennert (Paris, 1641) par Guy Patin qui, sous couvert de l’anonymat, avait traité Théophraste Renaudot, sans le nommer, de nebulo [vaurien] et blatero [babillard] ;

  • [2] et [3], lettre 90, pour les Requêtes de l’Hôtel du roi et pour le procès qu’y avait gagné Patin le 13 août 1642 sur cet épisode de leurs querelles.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Annexe : L’ultime procès de Théophraste Renaudot contre la Faculté de médecine de Paris, perdu le 1er mars 1644. Note 3

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8008&cln=3

(Consulté le 15.07.2020)

Licence Creative Commons