Autres écrits : Lettre de Guy Patin introduisant le Borboniana manuscrit
Note [3]

Reprise d’une citation franco-latine déjà employée dans la lettre à Charles Spon du 1er novembre 1652, {a} sur les livres des jésuites contre les jansénistes (v. sa note [17]) :

« La Société est en possession de faire beaucoup de livres : nuls bons, quelques médiocres et fort grande quantité de mauvais, Ægyptus homerica, pauca bona, mala multa. » {b}


  1. Cette lettre n’a jamais été imprimée avant l’édition des Lettres de Guy Patin à Charles Spon par Laure Jestaz (2006) : sa citation mot pour mot plaide donc solidement pour l’authenticité du texte de Patin introduisant ses ana (ou cahiers).

  2. « l’Égypte d’Homère, [ce sont] peu de bonnes choses et beaucoup de mauvaises », avec emprunts à Gabriel Naudé et à Martial.

Celui à qui Patin avait confié ses cahiers (v. supra note [a]) a suivi son conseil : il a dû les brûler après les avoir copiés, car l’écriture de l’original aurait dénoncé leur auteur ; nous avons ici une explication plausible, voire certaine de leur disparition.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Lettre de Guy Patin introduisant le Borboniana manuscrit. Note 3

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8221&cln=3

(Consulté le 15.08.2022)

Licence Creative Commons