À Charles Spon, le 16 novembre 1649
Note [30]

Journal de la Fronde (volume i, fo 131 ro, 19 novembre 1649) :

« Les nièces de M. le cardinal {a} ayant été mises la semaine passée dans le couvent du Val-de-Grâce, et son neveu {b} dans le Palais Mazarin, M. d’Émery fit meubler les appartements qu’elles avaient dans le Palais-Royal {c} où il doit aller loger aussitôt qu’il sera guéri de la fièvre quarte dont il est toujours fort malade, afin d’être plus en sûreté (car on dit qu’il s’était brassé quelque conspiration contre lui à son arrivée et qu’elle fut détournée par M. le coadjuteur) ; mais on croit que le principal sujet pour lequel il prend ce logement est afin de n’être pas obligé d’aller travailler chez M. d’Avaux {d} qui sera par ce moyen obligé d’aller au Palais-Royal pour régler les affaires des finances dans la Chambre du Conseil et non dans l’appartement de M. d’Émery, lequel nonobstant sa maladie, ne laisse pas de travailler ; et depuis qu’il est remis dans les finances, il a fait donner 22 000 livres d’augmentation aux rentiers de l’Hôtel de Ville par semaine, et fait encore trouver 20 000 livres toutes les semaines dans les coffres du roi, outre ce qui s’est trouvé d’ordinaire depuis le retour de la cour. Il a donné ordre de faire venir du blé à Paris tant qu’il en faudra, lequel ne coûtera que 21 livres le setier du plus beau, 17 livres le méteil {e} et 13 livres le seigle pur. À cette fin, on dit qu’il a avancé 50 000 écus. Il a ôté à M. Tubeuf les affaires de l’Extraordinaire des guerres qui ont été données au sieur Pépin, premier commis de M. d’Avaux ; et les comptants de l’Épargne, on les a donnés au sieur Guérapin, commis de M. d’Émery. »


  1. Laure Martinozzi, et Laure et Olympe Mancini.

  2. Paul Mancini.

  3. Ci-devant Palais-cardinal.

  4. L’autre surintendant des finances.

  5. Seigle et blé mêlés.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 16 novembre 1649. Note 30

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0207&cln=30

(Consulté le 09.12.2022)

Licence Creative Commons