Autres écrits : Commentaires de la Faculté rédigés par le doyen Guy Patin (1650-1652) : 2c. Novembre 1650-novembre 1651, Comptes de la Faculté de médecine le 26 janvier 1652
Note [31]

À l’exception de Jean Chartier, exclu de la Compagnie le 28 août 1651 (v. note [43] des Décrets et assemblées de 1650‑1651), tous les membres de la Compagnie qui étaient en vie le jour de la reddition des comptes pouvaient bénéficier de la gratification annuelle. Le 26 janvier 1652, leur nombre total était de 113 docteurs régents :

  • les 108 (112 inscrits [v. supra note [28]] moins Jean Chartier et les 3 morts, Thomas Gamare, Jacques Cornuti et Durand-François Yon) du tableau du 24 novembre 1650 (v. les Actes de 1650‑1651) ;

  • auxquels s’ajoutaient les 5 jeunes qui avaient été ultérieurement reçus (v. les Actes de 1651‑1652), soit les 3 derniers du tableau du 23 novembre 1651 (Robert Patin, Jean ii de Bourges et Germain Hureau) et les 2 dont la première présidence d’une thèse quodlibétaire avait été validée (Michel Langlois l’avait présidée le 25 janvier 1652 et Antoine Bourgaud allait la présider le 8 février 1652).

Je n’ai pas transcrit le bas de cette page et les deux suivantes (fo 475 ro et vo), mais les liens IMG donnent accès à leurs images manuscrites. Pour accuser réception de son écot, presque tous ont apposé ou délégué leur signature entre le jour des comptes et le 22 décembre 1652 (remise de la somme à la veuve de Quentin Thévenin).

  • J’ai dénombré et identifié les paraphes autographes de 87 des 113 docteurs éligibles pour recevoir la prime.

  • La signature du doyen ou d’un collègue atteste que 11 autres ont reçu l’argent par leur entremise ; c’étaient, par ordre d’ancienneté décroissante :

    1. Denis Guérin (remis à son fils Claude : Pro patre et pro me accepi [Ai reçu pour moi et pour mon père], ce qui atteste indubitablement de leur lien de parenté),
    2. Nicolas Hénault (remis par Guy Patin le 12 octobre),
    3. François Guénault (par l’intermédiaire de Martin Akakia le 13 septembre),
    4. Charles Le Clerc (par l’intermédiaire de Robert Tullouë),
    5. Jean Hamon (par l’intermédiaire de Pierre Hommetz),
    6. Quentin Thévenin (remis à sa veuve, décédé le 3 octobre 1652),
    7. Michel Du Pont (remis par Guy Patin le 26 juillet),
    8. Simon Boulot (par l’intermédiaire de Jean Merlet),
    9. Isaac Renaudot (remis par Guy Patin le 24 novembre),
    10. Eusèbe Renaudot (remis par Guy Patin le 24 novembre),
    11. Germain Hureau (par l’intermédiaire d’Armand-Jean de Mauvillain).

  • Les 15 signatures absentes et non déléguées étaient celles des docteurs suivants (par ordre d’ancienneté décroissante) :

    1. Charles Bouvard,
    2. Claude de Poix,
    3. Antoine Charpentier,
    4. Claude Quiquebœuf,
    5. Jean Du Clédat,
    6. Jacques Jouvin,
    7. Urbain Bodineau,
    8. Guy Patin, doyen,
    9. Charles Guillemeau,
    10. Pierre Yvelin,
    11. Pierre Bourdelot (parti en Suède, v. note [12] des Actes de 1651‑1652),
    12. Étienne Le Gagneur,
    13. Jean Vacherot,
    14. Pierre Régnier,
    15. Bertin Dieuxivoye.

Tous ont perçu leur gratification, à l’exception de Bourdelot qui avait temporairement suspendu ses fonctions de docteur régent (v. note [19] des Comptes du 6 février 1653).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Commentaires de la Faculté rédigés par le doyen Guy Patin (1650-1652) : 2c. Novembre 1650-novembre 1651, Comptes de la Faculté de médecine le 26 janvier 1652. Note 31

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8184&cln=31

(Consulté le 25.10.2020)

Licence Creative Commons