Annexe : Les deux Vies latines de Jean Héroard,
premier médecin de Louis xiii, note 32.
Note [32]

Anne de Joyeuse a connu une fin déplorable : il dirigea d’abord une expédition dans le Poitou, qui aboutit au massacre de la Saint-Éloy, le 21 juin 1587 à La Mothe-Saint-Héray, où 800 huguenots furent mis à mort ; l’atrocité de ce forfait le fit tomber en disgrâce à la cour ; en vue de se racheter, il prit la tête d’une armée qui partit combattre Henri de Navarre (devenu le roi Henri iv en 1589), en Velay et en Auvergne ; mais le 20 octobre il fut battu à plate couture, à Coutras, en Aquitaine, et exécuté sans autre forme de procès par les protestants.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Annexe : Les deux Vies latines de Jean Héroard,
premier médecin de Louis xiii, note 32.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8225&cln=32

(Consulté le 16/04/2024)

Licence Creative Commons