Autres écrits : Commentaires de la Faculté rédigés par le doyen Guy Patin (1650-1652) : 3b. Novembre 1651-novembre 1652, Décrets et assemblées de la Faculté de médecine
Note [35]

Déjà mentionné, parmi les chimistes ou « étrangers » pratiquant illégalement la médecine à Paris, dans les Décrets et assemblées de la Faculté en 1650‑1651 (v. leur note [20]), Tobie Bloire figurait parmi les quatre spagiriques (ou chimiatres) officiels du roi, aux côtés d’Antoine Vallot (docteur de Reims, v. note [18], lettre 223), Louis-Henri D’Aquin (docteur d’une faculté provinciale indéterminée, v. note [7], lettre 297) et Pierre Yvelin (docteur régent de la Faculté de Paris, v. note [11], lettre 97). On apprend ici que Bloire n’aurait pas été médecin, mais apothicaire, initialement installé à La Rochelle.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Commentaires de la Faculté rédigés par le doyen Guy Patin (1650-1652) : 3b. Novembre 1651-novembre 1652, Décrets et assemblées de la Faculté de médecine. Note 35

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8187&cln=35

(Consulté le 03.12.2020)

Licence Creative Commons