À Charles Spon, le 24 mai 1650
Note [37]

Conventicule : « assemblée secrète d’une partie des moines d’un couvent. Il s’est tenu un conventicule pour faire une brigue et favoriser l’élection d’un abbé » (Furetière).

Journal de la Fronde (volume i, fo 220 vo, 19 mai 1650) :

« On envoya des gardes dans les hôtels de Condé et d’Enghien, qui s’en emparèrent, aussi bien que de la maison du président Perrault. On dit que c’est pour des assemblées dangereuses que quelques officiers de guerre, amis de la Maison, {a} y faisaient, et qu’on y débitait secrètement tous les libelles qui ont été faits en faveur de M. le Prince depuis sa détention, lesquels avaient été imprimés au voisinage de Chantilly où Mme la Princesse douairière avait fait venir pour cet effet une imprimerie. »


  1. De Condé.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 24 mai 1650. Note 37

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0229&cln=37

(Consulté le 08.05.2021)

Licence Creative Commons