À Charles Spon, le 6 décembre 1644
Note [38]

Le jeudi 9 février 1645, le bachelier Jean Maurin allait disputer sa première quodlibétaire sur la question : An propter motum sauguinis in corde circulatorium, mutanda Galeni methodus ? [La méthode pour remédier de Galien doit-elle être modifiée en raison du mouvement circulatoire du sang dans le cœur ?] (négative), sous la présidence de Jean ii Riolan.

Les deux thèses suivantes de Maurin ont été :

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 6 décembre 1644. Note 38

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0117&cln=38

(Consulté le 18.10.2019)

Licence Creative Commons