À Charles Spon, le 22 février 1656
Note [38]

Haut de page fort abîmé : la reconstitution [entre crochets] de Reveillé-Parise, que j’ai adoptée, car il a pu voir le manuscrit avant sa dégradation, diffère un peu de celle de Prévot et Jestaz : « le roi épr[ouve une grande passion] pour la Mancini ». Quoi qu’il en soit, il s’agit de Marie Mancini, dont Louis xiv était éperdument amoureux (v. note [1], lettre 405). Anne d’Autriche, sa mère, manœuvrait alors en vain pour lui mettre Henriette d’Angleterre dans les bras.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 22 février 1656. Note 38

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0433&cln=38

(Consulté le 07.07.2022)

Licence Creative Commons