Autres écrits : Commentaires de la Faculté rédigés par le doyen Guy Patin (1650-1652) : 2b. Novembre 1650-novembre 1651, Décrets et assemblées de la Faculté de médecine
Note [38]

L’assemblée réunie chez Jacques Perreau (en septième position sur le tableau de novembre 1650) totalisait 16 docteurs (ici soigneusement énumérés par rang d’ancienneté), en incluant leur doyen et leur censeur (dit finalement absent, v. supra note [37]).

La Compagnie n’avait rien laissé au hasard car 7 des 14 nommés, en sus du doyen et du censeur, allaient signer, en 1652, le manifeste en faveur de l’antimoine (v. note [3], lettre 333) : François Guénault, Philippe ii Hardouin de Saint-Jacques, Nicolas Richard, Martin iv Akakia, Charles Le Breton, Antoine Morand et Étienne Bachot (dont j’ai corrigé le prénom, écrit Jean dans le manuscrit). Comme on va voir, les représentants de la Faculté de médecine, allaient examiner, outre la rente accordée par l’Université, le cas particulier de deux docteurs accusés d’avoir provoqué la mort d’une illustre malade en lui faisant prendre du vin émétique.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Commentaires de la Faculté rédigés par le doyen Guy Patin (1650-1652) : 2b. Novembre 1650-novembre 1651, Décrets et assemblées de la Faculté de médecine. Note 38

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8183&cln=38

(Consulté le 19.09.2019)

Licence Creative Commons