À Charles Spon, le 13 juin 1644
Note [39]

« et les hait particulièrement ».

Claude de Lingendes (Moulins 1591-Paris 12 avril 1660), jésuite, avait dirigé pendant onze ans le collège de sa ville natale. Après avoir été trois fois député français de la Compagnie de Jésus à Rome, il en devint provincial de France. Il passait pour l’orateur religieux le plus éloquent de son époque (G.D.U. xixe s. et Jestaz). Ses Sermons du carême, qu’il composait en latin et prononçait en français, ont paru dans ces deux langues (1661 et 1666, v. note [2], lettre 633). V. note [9], lettre 516, pour sa contribution aux anonymes Réponses aux Lettres Provinciales (Liège, 1657).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 13 juin 1644. Note 39

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0106&cln=39

(Consulté le 01.12.2022)

Licence Creative Commons