À Charles Spon, le 24 mai 1650
Note [39]

Journal de la Fronde (volume i, fo 219 ro) :

« Il s’est fort parlé cette semaine {a} d’un voyage du roi en Guyenne, mais on assure que M. le duc d’Orléans n’y a pas voulu consentir et que depuis deux ou trois jours on le presse d’y aller, mais on ne croit pas qu’il s’y puisse résoudre. L’on envoya hier un courrier à M. d’Épernon, l’on ne sait à quel sujet, quoique le bruit coure que ce soit pour le mander à la cour, et pour apporter le bâton de maréchal de France au marquis de La Force et lui offrir en même temps le commandement de quelques-unes des armées du roi. »


  1. Du 13 au 20 mai 1650.

Les Nully (Neully, Neuilly ou Nuilly), famille noble fondée au xiiie s., avaient pour principal attribut le fief de Neuilly-sur-Marne, situé 15 kilomètres à l’est de Paris (actuel département de Seine-Saint-Denis). Pierre de Nully (mort vers 1680) était probablement le gentilhomme ordinaire de la Chambre du roi dont parlait ici Guy Patin (Jean-Baptiste-Pierre Jullien de Courcelles, Dictionnaire universel de la noblesse de France, Paris, 1821,volume 4, page 458).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 24 mai 1650. Note 39

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0229&cln=39

(Consulté le 16.05.2021)

Licence Creative Commons