À Claude II Belin, le 4 janvier 1633
Note [4]

V. note [19], lettre 7, pour l’arrêt qui régla la longue querelle entre apothicaires et épiciers de Paris. L’épicier « fait trafic d’épicerie, droguerie et grosserie. Les apothicaires font partie du corps des marchands épiciers et droguistes » (Furetière). Les épiciers vendaient au poids les principaux produits végétaux dont les apothicaires faisaient leurs préparations, leur faisant ainsi concurrence.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 4 janvier 1633. Note 4

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0014&cln=4

(Consulté le 05.12.2020)

Licence Creative Commons