À Claude II Belin, le 13 mai 1636
Note [4]

Henri de Lorraine-Elbeuf, comte d’Harcourt (1601-1666), second fils de Charles ier, duc d’Elbeuf, avait le surnom de Cadet la Perle, parce qu’il portait une perle à l’oreille. Il avait fait ses premières armes à la bataille de Prague (1620), puis s’était distingué aux sièges de Saint-Jean-d’Angély, de Montauban et de La Rochelle, et à l’attaque du Pas de Suse. En 1636, lieutenant général des mers du Levant, il combattait contre les Espagnols en Méditerranée ; il leur reprit Orizani en Sardaigne, et les îles du Lérins, Sainte-Marguerite et Saint-Honorat. Guy Patin a évoqué au fil de sa correspondance la suite des aventures du comte d’Harcourt au service de la Couronne, puis contre elle durant la Fronde des princes. Il finit, comme tous les nobles rebelles de ce temps, en faisant sa paix avec la cour, et reçut le gouvernement de l’Anjou. Il mourut dans l’abbaye de Royaumont d’une attaque d’apoplexie (G.D.U. xixe s.).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 13 mai 1636. Note 4

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0029&cln=4

(Consulté le 10.08.2022)

Licence Creative Commons