À Charles Spon, le 9 novembre 1642
Note [4]

En 1642, Lazare Meyssonnier avait déjà publié plusieurs ouvrages, dont ces principaux titres :

  • Les Merveilleux effects du vin, ou la Manière de guérir avec le vin seul ou mixtionné, facilement et sans grande dépense, les plus longues et enracinées maladies… (Lyon, chez l’auteur, 1639, in‑8o) ;

  • Pentagonum-philosopho-medicum. Sive ars nova reminiscentiæ, cum institutionibus philosophiæ naturalis, et medicinæ sublimioris et secretioris, theoricæ, practicæ et clave hactenus desiderata omnium arcanorum naturalium macrocosmi et microcosmi traditorum, vel scriptorum etc. [Pentagone médico-philosophique. Ou nouvel art de la réminiscence, avec les principes de la philosophie naturelle, et de la médecine plus sublime et plus secrète, théorique, pratique, et la clé que tous ceux qui ont transmis ou écrit etc. les secrets naturels du macrocosme et du microcosme ont désirée jusqu’à ce jour] (Lyon, Jacques et Pierre Prost, 1639, in‑4o) ;

  • Le Médecin du cœur du monde, enseignant une invention nouvelle… de se préserver, et se guérir de la fièvre et de la peste… Extraits des écrits imprimés en latin et en français de Monsieur Meyssonnier… (Lyon, Claude Cayne, 1642, in‑8o).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 9 novembre 1642. Note 4

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0072&cln=4

(Consulté le 24.01.2021)

Licence Creative Commons