À Claude II Belin, le 2 juin 1643
Note [4]

Les « Espagnols naturels » étaient les natifs d’Espagne qui occupaient les Flandres (Pays-Bas espagnols) depuis 1555 (abdication de Charles Quint).

Olivier Le Fèvre d’Ormesson (Journal, tome i, pages 58‑59, 27 mai 1643) :

« Ce jour l’on publia la relation de la bataille de Rocroi, qui est merveilleuse dans ses circonstances ; je l’ai gardée. {a} Néanmoins, la vérité ou la médisance dit que le duc d’Enghien voulut le combat contre le sentiment du maréchal de l’Hospital, qui fit ses protestations, et des anciens maréchaux de camp, qui jugeaient la conséquence et le péril de la France en perdant la bataille ; et que, dans le combat, son aile avait plié et lui-même s’en était fui d’abord ; mais que Gassion, {b} à qui l’on attribue le gain de la bataille, ayant poussé les ennemis devant lui, rallia les fuyards et fit revenir le duc d’Enghien, auquel ayant dit qu’il allât attaquer un escadron {c} en tête, {d} lui s’en alla avec deux mille chevaux et ayant renversé tout ce qui se présenta à lui, il vint prendre par derrière le même escadron qui fut rompu, et là fut la grande tuerie. Que cela soit vrai ou faux, je m’en rapporte < aux gens de métier >. Il est certain que le duc d’Enghien a demandé pour Gassion un bâton de maréchal de France à la reine ; ce qu’il a obtenu sans envie, {e} ayant si bien servi depuis longtemps. Ce qu’il faut dire de ce combat, c’est que Dieu a combattu pour nous. »


  1. Relation de la bataille donnée par M. le duc d’Enghien pour le secours de Rocroi, le 19 mai 1643 (Paris, S. Cramoisy, 1643, in‑4o).

  2. V. note [6], lettre 31.

  3. Espagnol.

  4. Par le devant.

  5. Jalousie.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 2 juin 1643. Note 4

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0084&cln=4

(Consulté le 28.11.2022)

Licence Creative Commons