À Claude II Belin, le 10 mai 1646
Note [4]

« qui a plus d’égard pour la lie [la merde] de Romulus [v. note [8], lettre 52] que pour la République [Politeia] de Platon » ; Cicéron (Lettres à Atticus, livre ii, lettre 1, § 8) :

Nam Catonem nostrum non tu amas plus quam ego ; sed tamen ille optimo animo utens et summa fide nocet interdum rei pubilcæ ; dicit enim tanquam in Platonis Πολιτεια, non tanquam in Romuli fæce sententiam.

«[Voyez Caton. Vous ne pouvez l’aimer autant que je l’aime, mais avec ses excellentes intentions, sa loyauté imperturbable, il gâte souvent les affaires. Il plaide comme dans la République de Platon, et nous sommes la lie de Romulus].

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 10 mai 1646. Note 4

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0134&cln=4

(Consulté le 23.11.2020)

Licence Creative Commons