À Nicolas Belin, le 26 septembre 1649
Note [4]

Le premier président était Mathieu i Molé. Léon Bouthillier de Chavigny (v. note [5], lettre 46), très hostile à Mazarin, avait été arrêté en septembre 1648. Commentant les premiers mouvements de la Fronde (août 1648), Mme de Motteville (Mémoires, pages 201‑202) a confié que les pensées de Mazarin :

« n’allaient qu’à faire une petite guerre contre deux particuliers, qui pût lui en faire éviter une plus grande. […]
Il était à croire que le Parlement ne s’était pas porté tout seul à de si grandes entreprises : on voyait clairement que certaines personnes étaient d’intelligence avec les principaux de cette Compagnie, pour les faire agir et leur inspirer cet esprit de rébellion qui causait alors tant de mal à la France. Châteauneuf et Chavigny furent soupçonnés par le cardinal d’être les deux pôles sur lesquels cette grande entreprise était fixée, et il est à croire qu’il ne se trompait pas.
L’un {a} était un homme […] qui avait toujours regardé la place du ministre comme si elle lui avait été usurpée par lui. L’autre {b} était un ami irrité et devenu ennemi du cardinal : il croyait avoir travaillé à son élévation par le feu cardinal de Richelieu et que ses amis, à sa considération, l’avaient servi pour l’établir auprès de la reine ; par conséquent, il ne pouvait souffrir cet anéantissement sans se venger ; et se vengeant, il était impossible que celui qui en souffrait pût demeurer en repos sans travailler à se garantir des maux qu’on lui voulait faire. »


  1. Châteauneuf protégé par le duc d’Orléans.

  2. Chavigny, protégé par Condé.

Après avoir été emprisonné un mois au château de Vincennes (dont il était gouverneur), Chavigny était alors en exil dans son château près de Blois. Soutenu par Condé, il allait réapparaître à la cour en novembre 1649.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Nicolas Belin, le 26 septembre 1649. Note 4

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0199&cln=4

(Consulté le 17.09.2019)

Licence Creative Commons