À Charles Spon, le 16 avril 1652
Note [4]

« là d’où il est malencontreusement venu » (Catulle, v. note [104], lettre 166).

La duchesse qui avait de l’amitié pour Jean ii Riolan était Marguerite de Lorraine, duchesse d’Orléans, épouse de Monsieur. Le duc Charles était son frère, Henri ii d’Orléans, duc de Lorraine. V. note [12], lettre 284, pour les hésitations politiques du duc de Longueville, Henri ii d’Orléans, beau-frère de Condé, sur le parti à prendre alors.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 16 avril 1652. Note 4

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0285&cln=4

(Consulté le 16.09.2019)

Licence Creative Commons