À Charles Spon, le 1er août 1656
Note [4]

Pierre Barra, natif de Lyon, docteur en médecine de l’Université de Montpellier, agrégé au Collège de Lyon, contemporain de Guy Patin, s’est fait connaître par une fidélité rigide et fort excessive aux doctrines hippocratiques. Dans son Hippocrate, de la circulation des humeurs (Lyon, 1682, in‑12o), il a notamment voulu enlever à Harvey le mérite d’avoir découvert la circulation du sang en montrant qu’elle a été connue d’Hippocrate « si exactement comme elle est que depuis deux mille ans et plus les autres médecins n’ont rien ajouté à la science qui soit essentiel pour expliquer cette matière » (J. in Panckoucke et Mollière). Son projet de rééditer les œuvres de Guillaume Rondelet n’a pas abouti.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 1er août 1656. Note 4

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0442&cln=4

(Consulté le 31.10.2020)

Licence Creative Commons