À Hugues de Salins, le 18 février 1658
Note [4]

« sur la purgation ». Dans les commentaires de Jacques Houllier sur les Aphorismes d’Hippocrate (v. note [11], lettre 503), les deux plus longs sur la purge sont ceux :

  • de l’aphorisme no 2, 1re section, « Si dans les dérangements abdominaux et dans les vomissements qui surviennent spontanément, ce qui doit être évacué est évacué, ils sont utiles et les malades les supportent facilement ; sinon, c’est le contraire. Il en est de même des évacuations artificielles : si elles sont telles qu’elles doivent être, elles sont utiles et les malades les supportent facilement ; sinon, c’est le contraire. Or, il faut prendre en considération le pays, la saison, l’âge et les maladies dans lesquelles les évacuations conviennent ou ne conviennent pas » (pages 5 ro à 7 vo) ;

  • et de l’aphorisme no 22, 1re section, « Purger et mettre en mouvement les humeurs en état de coction, mais non en état de crudité, non plus que dans les commencements, à moins qu’il n’y ait orgasme [congestion], ce qui est fort rare » (pages 41 vo à 44 ro).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Hugues de Salins, le 18 février 1658. Note 4

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0515&cln=4

(Consulté le 25.10.2021)

Licence Creative Commons